Demandez-nous de vous rappeler

Merci de nous demander de vous rappeler.

Veuillez remplir le court formulaire ci-dessous et nous vous contacterons bientôt

Si vous souhaiteriez recevoir des informations et mettre à jour avec notre service, cochez ici?

x

Comment remédier aux trois types de contamination des sols

22 mai 2019

Generic Image

Le sujet des terrains contaminés figure souvent dans les discussions aujourd'hui et pour une très bonne raison.  Il est clair que ce problème que nous avons longtemps négligé est un problème majeur qu'il nous faut solutionner. Il existe plusieurs types de contamination des sols, mais nous en avons sélectionné trois que nous décrivons dans ce blog. Chaque produit polluant pose un problème différent et bien qu'il soit possible de les catégoriser, il est toujours important de prendre en compte les spécificités de chaque substance organique ou inorganique pour bien identifier la meilleure méthode de traitement.

  1. Les déchets solides

Ce sont les déchets solides que la plupart des gens associent en premier lieu à la pollution des sols.   Il existe une très grande variété de déchets solides, des canettes de boisson aux balles de fusil, selon la zone dans laquelle se trouve le terrain et l'usage qui en a été fait.   Les déchets solides sont probablement les plus faciles à éliminer. Les systèmes de classification et de séparation par densité permettent de les extraire facilement pour les mettre au rebut, les détruire en toute sécurité (s'il s'agit de munitions), les recycler ou les réutiliser dans diverses applications.

  1. Épandage de produits polluants

Les produits polluants peuvent être brûlés ou dispersés dans le sol à la suite d'un incendie, d'une excavation ou lors de fluctuations du niveau de la nappe phréatique[1]. La combustion peut liquéfier certaines substances qui atteignent par lixiviation les nappes phréatiques ou répandre dans les sols à long terme des résidus de cendres toxiques[2]. Les produits polluants fins qui sont dispersés dans les sols sont plus difficiles à éliminer et des traitements additionnels sont requis en plus de la séparation par densité. Les cellules d'attrition ou les dispositifs de classification à contre-courant sont des techniques essentielles qui permettent la séparation des produits légers et ultra fins présents dans le sol.

  1. Produits polluants solubles

La contamination par produits solubles n'est pas visible à l'œil nu mais elle peut, si elle n'est pas traitée, causer des dommages graves. Les produits polluants solubles de type métaux lourds comme le zinc, le mercure, les ions de nickélite et autres peuvent polluer la nappe phréatique et causer des maladies diverses chez l'homme et chez l'animal. Il n'est pas nécessaire d'éliminer tous les métaux lourds, mais lorsque la teneur en métaux excède le seuil maximum admissible, on ne peut plus les ignorer. Les risques associés à ces produits polluants dépendent en grande partie de l'environnement et de la nature des sols. Des facteurs tels que l'acidité affectent un grand nombre de métaux lourds.  Par exemple, la toxicité du mercure est maximale sous forme alkylée, qui est soluble dans l'eau[3]. Les polluants solubles peuvent être éliminés par lavage des sols. Les produits polluants sont ainsi transférés dans les eaux de lavage.  Les meilleures techniques du point de vue de la sécurité et de l'efficacité reposent sur des systèmes avancés de traitement par l'eau qui permettent d'éliminer les produits polluants les plus persistants.

Il existe plusieurs types de classifications des produits polluants présents dans les sols, mais la classification présentée ici est une des plus largement utilisées. Bien que les procédés de traitement soient complexes, avec l'expertise et l'équipement nécessaires, il est possible d'éliminer ces trois types de pollution et de réhabiliter entièrement les sols contaminés. Chaque type de produit polluant présent dans le sol (qu'il s'agisse de déchets solides, de dispersion de substances fines, de produits solubles ou autre) présente des obstacles et des risques spécifiques. Ce qui signifie que les démarches qui prennent en compte les spécificités de chaque situation sont toujours les meilleures. Les gouvernements, les propriétaires terriens et les autorités locales doivent faire de la réhabilitation des sols contaminés une priorité. C'est un problème qui doit être résolu sans plus attendre.   

 

Pour plus d'information sur le traitement des sols contaminés, contactez info@cdenviro.com ou rendez-vous sur notre page Solutions de nettoyage des sols.

 

[1] Wisconsin Department of Natural Resources, Smear Zone Contaminationhttps://dnr.wi.gov/files/PDF/pubs/rr/RR712.pdf [en ligne] Accédé 30/04/2019

[2] Soil Care Network, Waste burning and toxic soil formation in urban areas, https://www.soilcarenetwork.com/single-post/2017/10/18/Waste-burning-and-toxic-soil-formation-in-urban-areas [en ligne] Accédé 29/04/2019

[3] L. A. Smith, J. L. Means, A. Chen et al., Remedial Options for Metals-Contaminated Sites, Lewis Publishers, Boca Raton, Fla, USA,, 1995.

 

  1. Free objects

Free moving objects are what most people will think of when they picture soil pollution.  These can range from anything from a drinks can to military bullets, depending on the surrounding area and what the land was previously used for. 

Free objects are arguably the easiest to tackle. Through classification and density separation, these items can be extracted for disposal or destruction (in the case of munitions) or reuse.

 

  1. Smeared contamination

Contamination can be burnt or smeared on to soil following a fire, through excavation or when the water table fluctuates[1]. Burning items can form liquid decomposition and cause leaching into groundwater or affect the long-term composition from the toxic ash residue[2].

Contamination that is smeared onto the material can be more difficult to ‘free up’ and requires further treatment in addition to density separation. Attrition cells or Counter Flow Classification Units (CFCU) are key technologies used to ensure ultrafine lightweights are separated from the soil.

 

  1. Soluble contamination

Insoluble contaminants are less dangerous than their soluble counterparts as they are not mobile. That being said, some insoluble elements can become soluble under certain conditions. Soluble contamination is not visible to the naked eye but if left untreated, can do serious damage.

Soluble pollutants in the form of heavy metals such as zinc, mercury, nickel, as well as others, can contaminate groundwater and some can lead to illness in humans and animals. Not all heavy metals must be removed, however when levels are above regulations, they shouldn’t be ignored. The risk these contaminants present will largely depend on the soil environment and factors, such as acidity and the geology of the soil. For example, mercury is most toxic in its alkylated forms which are soluble in water[3] and a soil of granular and free-flowing nature will allow for quicker leaching of the contaminant into natural water streams.

In addition, soil near the surface is most likely to be more contaminated initially but exposure to natural remediation mechanisms such as UV, water and oxygen usually mean that soil slightly below the surface is the most contaminated.

Soluble contaminants can be removed through soil washing techniques. This allows contamination to be isolated in the wash water and approved disposal methods to be applied.  The safest and most effective techniques also employ advanced water treatment methods, to ensure that stubborn contaminants are removed.

 

There are many other ways to categorise soil contamination but the three discussed above are three of the most common. Although complex to tackle, with the right expertise and equipment, these three groups can be removed and treated for the land to be made safe again. Every contaminant found in soils (whether free object, smeared contamination, a soluble contaminant or other) has different requirements and different dangers. This means that an individual approach is always best. Governments, land owners and communities alike must consider contaminated soils as a priority, a problem that no longer should be avoided.   

 

You might also be interested in our recent blog on the Aftermath of the UK Grenfell Tower disaster.

 

For more information on Contaminated Soil Washing get in touch info@cdenviro.com or visit our Soil Washing Solutions

[1] Wisconsin Department of Natural Resources, Smear Zone Contamination,  https://dnr.wi.gov/files/PDF/pubs/rr/RR712.pdf [online] Accessed 30/04/2019

[2] Soil Care Network, Waste burning and toxic soil formation in urban areas, https://www.soilcarenetwork.com/single-post/2017/10/18/Waste-burning-and-toxic-soil-formation-in-urban-areas [online] Accessed 29/04/2019

[3] L. A. Smith, J. L. Means, A. Chen et al., Remedial Options for Metals-Contaminated Sites, Lewis Publishers, Boca Raton, Fla, USA, 1995.

lavage des sols Sols contaminés Gestion des déchets